Vacciner ou ne pas vacciner, telle est la question !

Contrairement à votre crème de nuit, un article ça se partage :-)

Vaccination.

Bonjour et un très bon lundi à vous ! J’ai dû interrompre brièvement notre série sur les soins personnels sans toxines, car de nombreuses personnes m’ont écrit pour me demander mon avis sur le vaccin contre la grippe et les vaccinations en général. Veuillez donc excuser cette interruption, mais j’espère que ce billet vous aidera, vous et votre famille, en pleine saison du rhume et de la grippe !

Permettez-moi de commencer par dire que j’ai reçu tous mes vaccins dans mon enfance et que je n’y ai certainement jamais pensé à deux fois avant de commencer le régime alimentaire du fabricant. Je me souviens encore à quel point je détestais me faire vacciner ! Je voulais juste faire précéder cet article de cette information, pour que vous sachiez que je n’ai absolument rien contre les médecins ou les pratiques médicales courantes. Je ne suis plus d’accord avec le raisonnement qui sous-tend une grande partie de ce qui se fait « normalement » de nos jours – mais je n’ai pas d’os à piquer.

Pour continuer, je suis sûr qu’il ne sera pas très difficile de deviner quelle est ma position actuelle sur les vaccins de TOUS types. Faites une supposition – ouais ! vous l’avez deviné ! Je pense personnellement qu’il existe des moyens plus efficaces que les vaccins pour promouvoir une santé étonnante (voir notre récente série sur les moyens de rester en bonne santé pendant la saison du rhume et de la grippe, pour commencer), sans oublier que les vaccins sont extrêmement dangereux, en particulier pour les jeunes enfants en pleine croissance. (Bien que je sois personnellement convaincu que le vaccin contre la grippe en particulier est dangereux pour tout le monde, des enfants aux personnes âgées).

Voici pourquoi. Les vaccins n’ont rien de naturel, ni de divin. Rien du tout. Je comprends le raisonnement qui les sous-tend, je comprends qu’ils ont été utiles jusqu’à un certain point, mais je crois aussi fermement qu’ils sont dangereux. Ils sont dangereux non seulement à cause des ingrédients qu’ils contiennent (nous y viendrons), mais aussi parce qu’ils sont utilisés pour contrôler les gens par la peur.

Tant de gens sont morts de peur de ne pas se faire vacciner contre la grippe ou de refuser respectueusement les vaccins au cabinet du pédiatre. Ils entendent les nouvelles des médias et toute l’hystérie concernant les « épidémies » de grippe et la façon dont ils pourraient gâcher la vie de leur enfant si on ne leur administre pas le vaccin contre l’hépatite B à la naissance. (Qui, soit dit en passant, est une MST, alors ne me parlez pas de celle-là).

Il s’agit de personnes indépendantes et compétentes qui ont la capacité de penser par elles-mêmes, dans un corps et un esprit forts et sains. Alors, pourquoi avons-nous adhéré à l’hystérie, à la peur ?

Personnellement, je crois qu’il est très facile de contrôler les gens qui ont peur, et surtout quand on leur dit que la catastrophe est imminente s’ils n’ont pas de chance, ou qu’une « épidémie » balaie la nation. C’est purement mon opinion, mais il convient de la mentionner dans cet article, car les vaccins sont tellement surutilisés de nos jours, que nous ne pouvons pas aborder ce sujet sans examiner les croyances qui se cachent derrière cette question. Ce n’est plus seulement une question médicale, c’est devenu une question émotionnelle, et je crois que de nombreuses entreprises pharmaceutiques exploitent l’émotion et l’hystérie qui sont suscitées, et la peur qui en découle.

La vérité est qu’il y a une cupidité et une corruption excessives dans l’industrie pharmaceutique, et bien que tous les médecins n’en fassent pas partie, la plupart des fabricants de vaccins ont beaucoup de comptes à rendre.

En outre, les vaccins vont de pair avec la mentalité « soignez-moi et je serai ok » que la plupart des Américains ont. Je le comprends, j’étais comme ça avant. Je le comprends vraiment, je ne dénigre personne. Vous parlez à une fille qui pensait que l’ibuprofène et l’exédrine étaient des bonbons, j’en prenais tellement pour mes maux de tête. Je prenais des séries d’antibiotiques et de médicaments avant de tomber malade, et je ne doute pas que cela ait grandement contribué à ma maladie.

Ce que je ressens le besoin d’aborder, c’est la mentalité qui sous-tend les vaccins : la peur de la maladie qui empêche les gens de prendre les BONNES décisions qui permettront à leur corps de rester en bonne santé toute l’année. Les gens doivent savoir qu’il y a une meilleure façon de faire ! Il s’agit de bien plus que de la simple question « Vacciner ou ne pas vacciner ». Il s’agit d’être capable de penser par soi-même, d’être responsable de soi-même et de sa propre santé, et de gérer son corps de manière à avoir une santé incroyable pour toute une vie. C’est de cela qu’il s’agit. Si vous décidez que les vaccinations s’inscrivent dans ce cadre, alors n’hésitez pas à vous faire vacciner.

Je vous mets simplement au défi de penser de manière proactive à votre propre santé, au lieu de réagir à la peur, à l’hystérie et au battage médiatique et de faire quelque chose sans réfléchir.

C’est ce que je crois être le cœur du problème, à savoir le manque de responsabilité personnelle. C’est l’état d’esprit « ne pas penser », mais juste faire ce qu’on vous dit de faire, et vous ne savez même pas pourquoi vous le faites. S’il vous plaît, faites-vous l’honneur de penser par vous-même ! Pesez tous les résultats possibles, faites des recherches, soyez un consommateur informé. Vous le devez à vous-même et à votre famille.

Alors, espérons que cela a aidé quelqu’un ! 😉

Maintenant que vous pensez par vous-même, laissez-moi vous dire que nous avons choisi de ne pas vacciner nos enfants, et que nous ne nous faisons jamais vacciner contre la grippe. Cependant, nous consacrons beaucoup de temps, d’argent et d’efforts à investir dans la santé de notre famille en vivant comme nous le faisons. Notre mode de vie est conçu pour optimiser notre système immunitaire tout au long de l’année, et pas seulement pendant la saison des rhumes et des grippes !

Je suis contre les vaccinations des enfants parce que je pense qu’elles sont dangereuses pour le cerveau en pleine croissance et le système neurologique des enfants. Je pense que le lien avec l’autisme est indéniable – et je pense que les enfants d’aujourd’hui sont fortement sur-vaccinés et ce, de manière tout à fait inutile. Je suis également opposée à l’utilisation de cellules foetales avortées que certains vaccins contiennent, en tant que personne fortement favorable à la vie. Et je pense que les additifs de mercure (ou si ce n’est pas du mercure, généralement de l’aluminium) dans les vaccins sont extrêmement toxiques et dangereux pour quiconque, en particulier pour les jeunes enfants qui en reçoivent à des doses exceptionnellement élevées !

Je me rends compte que chaque parent doit faire son propre choix. J’ai fait le mien et j’ai tenu bon pendant que les pédiatres me cuisinaient, en m’assurant que je « comprenais que j’essayais de faire de ce pays une nation moderne du tiers monde » en choisissant de ne pas vacciner. Oui, j’ai signé le document de renonciation et je n’ai pas réfléchi à deux fois à la peur que le pédiatre a essayé d’utiliser pour me faire vacciner mon premier fils.

C’est le même enfant qui n’a jamais eu à consulter ce même pédiatre pour une quelconque maladie infantile, un antibiotique, une infection de l’oreille, etc… et qui, avec mes deux autres enfants, aura probablement toujours un corps et un esprit exceptionnellement forts et sains pour le reste de sa vie, avec les bases que je pose en lui.

Nous nous faisons vacciner contre la grippe tous les jours – dans les aliments biologiques que nous mangeons, les produits chimiques et les toxines que nous évitons, les compléments de haute qualité que nous utilisons jour après jour, tout notre mode de vie est un vaccin contre la grippe tout au long de l’année. 🙂

Faites vos devoirs, s’il vous plaît. Soyez votre propre meilleur défenseur. Vous ne pouvez pas tenir pour acquis qu’une entreprise pharmaceutique a votre intérêt à cœur. Les crises sanitaires potentielles qui peuvent résulter des vaccinations sont tout à fait évitables – et le choix vous appartient. Vous pouvez choisir une santé incroyable ! L’important, c’est que vous la choisissiez. 🙂

Pour en savoir plus sur la recherche et les vaccins, je vous recommande vivement de poursuivre votre lecture sur le site du Dr Mercola, qui a réalisé un travail exceptionnel sur ce sujet. Voici quelques articles pour vous aider à démarrer !

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2009/01/27/mercury-in-vaccines-was-replaced-with-something-even-more-toxic.aspx

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2012/10/03/hype-vs-evidence-of-influenza-deaths.aspx

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2011/11/01/more-parents-waking-up-to-vaccine-dangers.aspx

Avec beaucoup d’amour, et pour votre incroyable santé,

Catherine Slezinger

IMG_5611 - Version 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *