Le régime alimentaire du fabricant

Contrairement à votre crème de nuit, un article ça se partage :-)

Bonjour et bon jeudi ! Comment se passe votre première semaine de mars ? Je suis absolument ravie car nous sommes censés avoir un temps de plus de 60° vendredi ! Yay ! Peut-être que la neige va fondre 🙂 C’était magnifique, mais je suis très prête pour le printemps !

J’ai un billet spécial pour vous aujourd’hui, en célébration de cette première semaine de mars. C’était cette semaine, il y a trois ans, lorsque j’ai assisté à un service religieux et que j’ai clairement entendu le Seigneur me parler pour commencer à écrire un blog. « Pais mes brebis », m’a dit Dieu. C’est ce que j’ai fait ! J’ai commencé à écrire sur ma vie quotidienne sur le régime du fabricant, et sur ce que j’avais appris (je faisais le régime du fabricant depuis presque 5 ans quand j’ai commencé) et comme on dit, le reste fait partie de l’histoire !

Trois ans se sont écoulés depuis que j’ai commencé, mais je suis plus passionnée que jamais par le fait que le message de santé et d’ESPOIR extraordinaires est transmis à tous ceux qui ont des oreilles pour écouter ! Merci de votre lecture, et changeons ensemble la santé de cette nation et du monde ! La vie est trop précieuse pour ne pas le faire !

Profitez du billet d’aujourd’hui et merci beaucoup de m’accompagner dans ce voyage 🙂

Le régime alimentaire du fabricant

Par : Catherine Slezinger

« Si tu écoutes attentivement la voix de l’Éternel, ton Dieu, et si tu fais ce qui est juste à ses yeux, si tu prêtes attention à ses commandements et si tu observes tous ses décrets,

Je ne vous apporterai aucune des maladies que j’ai apportées aux Égyptiens,

Car je suis l’Éternel, qui te guérit. »

-Exode 15:26

Question : Pensez-vous que les statistiques suivantes sont des caractéristiques d’un peuple en bonne santé ?

  1. 40 % des gens meurent de maladies cardiaques.
  2. Un sur trois meurt d’un cancer.
  3. Un sur trois souffre d’allergies.
  4. Un sur dix aura des ulcères. ( J’étais l’un d’entre eux )
  5. Un sur cinq est un malade mental.
  6. Les maladies dégénératives telles que l’arthrite, le diabète, la maladie d’Alzheimer, les troubles digestifs, la sclérose en plaques, l’ostéoporose, l’épilepsie et la fatigue chronique sont courantes.
  7. Les troubles de l’apprentissage tels que la dyslexie et l’hyperactivité touchent sept millions de personnes.
Tous les signes habituels d’une personne en excellente santé, n’est-ce pas ? Repensez-y. Même avec tout l’argent que nous dépensons chaque année en frais médicaux (800 milliards de dollars), ces maladies continuent de tourmenter nos citoyens – volant l’énergie, la vitalité et la vie de millions d’Américains et de leurs proches.Toutes ces maladies sont des maladies liées au mode de vie. Saviez-vous que ces maladies sont encore rares parmi les groupes de personnes « primitives » qui vivent encore aujourd’hui ? Ou bien pensiez-vous simplement qu’il était normal que vous et tous vos proches mouriez d’une crise cardiaque, d’un cancer, de la maladie d’Alzheimer, d’un accident vasculaire cérébral, ou que vous vous retrouviez dans une maison de retraite, handicapé dans vos dernières années ? Je le pensais. Je sais que tout cela est peut-être nouveau pour vous. Vous êtes peut-être en train de craquer à l’idée que cette maladie est tellement… évitable. Mais l’est-elle vraiment ? Considérez ceci.

Les Égyptiens étaient aussi la première civilisation de leur temps. Ils étaient les plus avancés sur tous les plans : médical, culturel et technologique. Non seulement ils ont inventé le calendrier et les hiéroglyphes, mais ils ont aussi développé des systèmes pour fabriquer du papier à partir de plantes de roseaux de papyrus, et ont utilisé des métiers à tisser pour tisser des tissus pour les vêtements. Grâce à leur invention intelligente de la momification (voir le roi Tut dans son sarcophage ci-dessus), les scientifiques modernes ont pu découvrir les maladies dont souffraient les anciens Egyptiens.

Devinez de quoi est morte leur classe supérieure ? Cela vous paraîtra familier : ostéoporose, arthrite, maladies cardiaques et malignités similaires au cancer d’aujourd’hui. Et devinez ce que les Égyptiens aimaient manger ? Il semble qu’ils avaient un penchant pour les aliments transformés, tout comme nous. Des scènes de tombes égyptiennes montrent que le blé était transformé 13 fois avant d’être transformé en pain. Tout comme notre farine blanche et nos pains transformés.

Mais ce n’était pas vrai pour tous les Égyptiens. La majorité des paysans et des ouvriers n’étaient pas assez « riches » pour ce type de transformation, et les recherches montrent qu’ils mangeaient probablement un pain complet. Heureusement pour eux, car en plus des maladies énumérées ci-dessus, les radiographies des momies montrent que les anciens pharaons et leurs familles, ainsi que les nobles de la terre, souffraient d’affections douloureuses de la colonne vertébrale. En particulier, une femme de pharaon a souffert d’arthrite de la colonne vertébrale et d’une scoliose aiguë. (Courbure de la colonne vertébrale.) Je doute qu’elle ait pu sortir de la maison, du palais, ou autre.

Il a maintenant été prouvé par des tests en laboratoire que la carence en manganèse, un oligo-élément, (en particulier chez les femmes enceintes) provoque une scoliose, des dents de lapin, une malocclusion (où les dents supérieures et inférieures ne s’alignent pas correctement) et un impact sur les dents de sagesse. Comment tout cela est-il lié aux Égyptiens ? Lorsque le son et le germe sont retirés des grains de blé (comme ils le sont dans notre pain transformé, et comme ils l’étaient dans le pain de la noblesse égyptienne), le manganèse disparaît pratiquement. Vous voyez le lien entre l’alimentation et la maladie ?

Nous examinerons ensuite le lien entre les aliments curatifs que Dieu nous a donnés à manger et la façon dont les personnes qui suivent les méthodes de Dieu ont prospéré tout au long de l’histoire (en particulier les Juifs), même au milieu d’une maladie extrême et de la mort qui tourbillonne autour d’eux.

Donc, en ce qui concerne votre santé, ma question est la suivante : Voulez-vous vivre et mourir comme un Égyptien, un Américain ou comme un membre du peuple de Dieu ?

Avec beaucoup d’amour,

Catherine Slezinger

IMG_5611 - Version 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *